Services uniques et bilingues depuis 1979

C'est le 18 janvier 1979 qu'Entraide budgétaire Ottawa (maintenant le Centre d'éducation financière EBO) voyait le jour grâce à l'implication d'intervenantes et d'intervenants ainsi que de citoyennes et de citoyens désireux de transmettre à la population d'Ottawa leurs connaissances acquises lors d'un cours en consultation budgétaire. Cette implication communautaire se reflète encore aujourd’hui dans les activités quotidiennes de notre organisme.

Au Centre d’éducation financière EBO (Centre EBO), nous croyons que l'autonomie financière, la prise en charge de sa situation économique par la personne elle-même et la connaissance de nos droits en tant que consommatrices et consommateurs sont les meilleurs moyens de lutter contre l'exploitation et l'endettement.

Ce qui distingue le Centre EBO est notre approche face aux problèmes financiers des personnes venant nous consulter: elle a autant de visages que nous avons de clientes et clients!

  • Nous avons une approche humaine sensible aux diverses réalités de notre clientèle

  • Nous travaillons dans le respect du vécu et de la réalité de la personne

  • Nous croyons au libre choix de la personne face aux options qui s'offrent à elle

  • Nous offrons un processus de consultation qui peut durer aussi longtemps que le besoin existe

  • Nous impliquons notre clientèle et nos bénévoles dans l'évaluation et le développement de nos services

 

 

Consommation

  • Selon un sondage pan-canadien, près de 85% de la population ne fait pas formellement (sur papier) de budget personnel.
  • Vous pouvez économiser plusieurs dizaines de dollars par année en révisant et éliminant certaines options avec votre compagnie de téléphone (afficheur, appels en attente, etc.) ou votre câblodistributeur.
  • « De 1980 à 2005, les dépenses de consommation par habitant au Canada ont plus que triplé, passant de 6 870$ à 23 560$, tandis que le revenu disponible a augmenté dans une proportion moindre – passant de 8 390$ à 24 400$. Les Canadiens…ont dû avoir recours au crédit pour financer leurs dépenses. »
  • Un certain nombre de programmes spéciaux sont disponibles en Ontario pour aider les consommateurs à faible revenu. Le  programme d’aide aux impayés d’énergie (AIE) offre une subvention unique pour régler votre facture d'électricité ou de gaz naturel si vous êtes temporairement dans l'incapacité de joindre les deux bouts en cas d'urgence. Vous devez répondre à certains critères pour être admissible. Le Centre EBO  et ou Votre centre de santé et/ou services communautaires peut vous aider.
    Le Ministère de l’Énergie de l’Ontario a aussi crée un nouveau programme qui vise à aider les consommateurs à faible revenu à payer leurs factures d’électricité.  Ce programme est  appelé Programme Ontarien d’Aide relative au Frais d’Électricité (POAFE); nous sommes très fier de participer à ce programme et aider la communauté à bénéficier de ce crédit mensuel qui va s’appliquer sur la facture d’électricité.  Vous pouvez appliquer en ligne directement ou contacter le centre d’appel au
    1-855-831-8151, pour demander à recevoir l’application par la poste.  Si vous n’avez pas accès à un ordinateur ou vous n’êtes  pas à jour avec votre rapport d’impôt, vous pouvez communiquer avec le centre EBO ou encore contacter une des ressources dans la communauté.  Les documents requis pour compléter l’application sont une preuve de revenu, pièce d’identité ainsi que la facture d’hydro avec votre nom dessus.  Pour plus de détails prière de consulter le lien suivant : https://ontarioelectricitysupport.ca/?lang=fr

Endettement

  • Bien que les taux d'intérêt soient encore à un niveau historiquement très bas, les taux sur les cartes de crédit sont demeurés dans l'ensemble très élevés, variant entre 20% à 30% par année.
  • Selon votre situation, vous pouvez négocier à votre avantage un arrangement de paiement avec vos créanciers au lieu de vous plier à leurs exigences de paiement.
  • Une agence de recouvrement (collection) n'a légalement pas le droit de vous contacter par téléphone sans vous avoir, au préalable, envoyé une lettre disant qu'ils sont responsables de votre dossier.
  • Une agence de recouvrement (collection) doit vous amenez à la cour civile (pas criminelle) et vous en aviser par écrit si elle veut effectuer une saisie de votre revenu provenant d'un travail.
  • Soixante-dix pour cent des rapports de crédit contiennent des erreurs.
  • Le gouvernement fédéral a réduit l'obligation d'attendre 10 ans avant de pouvoir inclure un prêt étudiant dans une faillite personnelle. L’attente est maintenant de 7 ans.
  • « L’endettement moyen des canadiens (incluant les prêts hypothécaires, prêts automobiles et prêts à la consommation) atteignait 123.5% du revenu annuel net en 2006. »
  • Cet accroissement est dû, en grande partie, aux taux d’intérêt relativement faibles qui incitent à l’endettement et à la plus grande accessibilité du crédit.
  • Environ 4 millions de Canadiens ont déclaré avoir rempli une carte de crédit jusqu’à sa limite au cours de l’année 2006.
  • 40% des Canadiens ont déclaré ne pas payer habituellement leur compte de carte de crédit en entier chaque mois (Agence de la consommation en matière financière du Canada).
  • Le crédit à la consommation des ménages au Canada a augmenté de 64,7% depuis 1990 et de 29,3% depuis 2000 (People Patterns Consulting et Statistique Canada).
  • Le taux d’épargne personnelle au Canada est passé de 13% au début des années 1990 à moins de 0% en 2005 (People Patterns Consulting et Statistique Canada).
  • En l’espace de 10 ans, le montant net en transaction sur les cartes de crédit a plus de triplé, passant de 75 milliards en 1996 à 243 milliards en 2006 (Association des banquiers canadiens).
  • En Ontario, il y a des frais minimum d'environ 1 800 $ pour déclarer une faillite personnelle.

Impôt

  • Pour avoir droit à la «Prestation fiscale canadienne pour enfants» et le remboursement de la «TPS» il faut s’assurer d’avoir soumis sa déclaration d'impôt la plus récente.
  • Au Canada, des milliers de personnes aînées ne savent pas qu'elles ont droit au supplément garanti du revenu.
  • Vous pouvez faire, avec une demande écrite au Programme d'équité, suspendre les intérêts sur une dette d'impôts au fédéral ou éliminer les pénalités si vos circonstances personnelles et financières le justifient.
  • Le gouvernement du Canada peut saisir vos retours futurs d'impôts et versements de TPS pour recouvrir une dette d'impôt mais qu'une telle action peut être contestée avec succès si vos circonstances personnelles et financières le justifient.
  • Vous pouvez déduire dans votre déclaration d'impôts des frais médicaux allant bien au-delà de prescriptions, tels que: l'achat de lunettes, certains frais de déplacement reliés à votre état de santé, les frais de dentistes, l'achat de biens reliés à votre conditions de santé, etc.
  • Un revenu d'invalidité en vertu du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POPSH ou ODSP en anglais) n'est pas imposable mais qu'un revenu d'invalidité en vertu d'une compagnie d'assurance privée ou du régime de pension du Canada l’est.
  • L'Agence du revenu du Canada émet un supplément mensuel aux enfants handicapés via la Prestation fiscale canadienne pour enfants et ce montant sera rétroactif de 10 mois.

Services sociaux

  • Le nouveau gouvernement libéral ontarien augmente les prestations d'aide sociale (selon l'augmentation du coût de la vie) dans le cadre du programme Ontario au travail.
  • Une institution financière n'a pas légalement le droit de saisir un paiement de carte de crédit ou d'un prêt dans votre compte bancaire si votre seule source de revenu relève d'Ontario au travail ou du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH ou ODSP en anglais).
  • Les revenus d'aide sociale et d'invalidité en Ontario ne sont pas saisissables par un créancier.
  • Vous pouvez avoir droit à une allocation spéciale supplémentaire pour les frais de transport en vertu du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (ODSP) si vous avez plusieurs rendez-vous médicaux chaque mois.
  • Il est possible de négocier à la baisse le montant du paiement mensuel exigé d'un paiement excédentaire d'Ontario au travail ou du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (ODSP) si ce montant vous cause des difficultés financières (« financial hardship »).

 

Au Centre EBO, c'est grâce à une équipe dévouée et passionnée réunissant bénévoles, membres du conseil d'administration et du personnel que nous réussissons chaque année à nous dépasser! Vous pouvez nous appuyer en devenant membre du Centre EBO, en vous impliquant bénévolement de façon ponctuelle ou en vous joignant à l'un de nos comités de travail. Chaque année, c'est plus de 2000 heures de bénévolat qui sont données pour le développement de l'organisme et le mieux être des personnes que nous desservons.

Dépliant corporatif